Izy, Dash, Dash button, les scanettes s'imposent dans notre quotidien

Izy, Dash, Dash button, les scanettes s’imposent dans notre quotidien

PlusieurHeader-IZYs enseignes se lancent dans la zappette at home. La dernière en date est chez Chronodrive avec un nouvel objet connecté répondant au doux nom d’Izy. Initalement développée par Hiku, une startup de la Silicon Valley, elle devait mémoriser une liste de courses. Pour pousser la logique à son terme, Hiku a souhaité faire évoluer son dispositif en allant jusqu’à faire les courses à la place du consommateur. Leur premier partenaire est Français, Chronodrive!

 

Ainsi, Izy permet chez sAmazon-Dashoi, via la reconnaissance vocale ou en scannant un code barre, d’ajouter un produit dans son panier en ligne. Ce n’est pas sans rappeler la scanette connectée d’Amazon Dash qui de la même façon permet d’ajouter des produits à son panier. En revanche, cette dernière est disponible uniquement outre Atlantique et sur invitation seulement.

 

Il s’agit donc d’une première en France!
A 29.90€, vous aurez un objet connecté rond, blanc toujours sous la main car on peut l’aimanter à son frigo et qui vous permettra de faire vos courses en un rien de temps.
Facile à connecter, il suffit d’enregistrer la scanette sur son compte client Chronodrive depuis son smartphone ou sa tablette. Une fois appairée, il suffit d’une connexion wifi pour ajouter des produits à sa liste.
On pourra regretter que l’objet connecté ne dispose pas d’écran. Il est donc nécessaire d’ouvrir l’application mobile de Chronodrive pour vérifier que le produit soit bien ajouté en liste.
Bon point, Izy dispose d’une autonomie de deux mois sur la base d’une utilisation quotidienne.

Voyons à présent comment se passe plus en détail l’ajout de produit.

Qu’il s’agisse d’une référence précise via un scan de code barre, ou plus générique comme du pain, de l’eau, du lait…, l’application Chronodrive va systématiquement proposer des articles en fonction des habitudes d’achat du consommateur.
En version test beta auprès de 150 clients depuis un an, Chronodrive annonce 70% des ajouts de produits au panier depuis la saisie vocale.
Sans surprise, le béta test prouve qu’il y a un attrait plus fort à dicter sa liste de courses qu’à scanner des codes barres.
Autre enseignement intéressant, bien qu’il faille peut-être s’en méfier en tant que parents, les enfants des foyers testeurs se sont bien vite appropriés l’objet pour eux aussi ajouter des produits à la liste de courses familiale.

Un fonctionnement qui finalement n’a rien de disruptif tant il est proche de celui de l’Amazon Dash.
Les deux offres ont été lancées en même temps aux États Unis, en 2014.
On ne sait pas qui a eu l’idée en premier mais la ressemblance est frappante.

Après la scanette at home, décorez votre maison avec plein de boutons Amazon!

 

729328-tripledash0.jpgUne extension beaucoup plus marketing cette fois, celle d’Amazon Dash Button, depuis le 1er Avril dernier (non, non, aucune allusion d’hilarité halieutique à cela ;)).

Ce sont des boutons customisés à une marque, que l’on aimante un peu partout dans la maison, et qui permet d’ajouter un produit précis du fabricant à son panier Amazon.

Quand d’une simple pression vous aurez passé commande du produit, vous serez immédiatement notifié sur votre smartphone afin de confirmer l’achat du produit.

Amazon souhaite donc placer des boutons partout dans notre intérieur. Pour refaire nos stocks de café, de papier toilette, de pastilles vaisselles… etc, un supermarché à la maison avec plein de couleurs représentant la marque de chacun de vos produits favoris.
Je sais pas vous, mais moi, ça me flippe un peu quand même…
Même si le button permet le fameux achat en un clic déjà inventé par Amazon, question développement durable on n’y est pas du tout!
De plus, nous n’avons aucune connaissance directe de la fluctuation des prix. Il est nécessaire d’aller sur le site ou l’application mobile d’Amazon en connaître le niveau.
L’intrusion lobbyiste et le placement produit sont certes rentables, mais sont-ils acceptables, au sens d’acceptation d’usage par le consommateur.
On a un peu de mal à y croire sur les produits d’une liste de courses classique.

En  revanche, pour des achats de consommables où l’on est pour le coup déjà plus ou moins captif de la marque (cartouches d’encre pour une imprimante…), Amazon voit certainement dans le Dash Button un bon potentiel de captation des ventes via des appareils intelligents.
Whirpool sortira d’ailleurs cet automne le 1er objet connecté dans l’électroménager gérant automatiquement ses stocks de consommable.

Bref, si Amazon Dash nous paraît aujourd’hui plus pertinent que son extension button, les prochains mois révéleront certainement de nouveaux usages qui mettront à la une cet objet connecté.