Michelle Obama a déclaré la guerre à la malbouffe sur le sol américain

Michelle Obama a déclaré la guerre à la malbouffe sur le sol américain

Le déclin des grands industriels américain est en marche!
Terminés Mac Do, Coca- Cola, Pepsi, Pizza Hut et consorts… La mode n’est plus au sucre et au cholestérol.
Il n’y a qu’à observer les news financières de chacune de ces compagnies pour constater la baisse récurrente et continue de leur chiffre d’affaires depuis au moins deux ans, pour les plus touchés d’entre eux.

Des petits nouveaux de la food arrivent dans le paysage américain avec une image plus « clean », plus « integrity » comme les restaurants Chipotle « Gourmet Burritos and Tacos », un genre de Subway Mexicain avec en prime des viandes sans hormone et des légumes bios issus de producteurs locaux. Sur la scène depuis plus de 20 ans, ses ventes ne cessent d’augmenter. +31% au 3ème trimestre 2014, un peu plus d’1 milliard de dollars.

Finies les boissons sucrées, les boissons allégées pleines d’aspartame…  Les américains s’inquiètent à présent de leur santé.
Obésité, cancers avec les édulcorants de synthèse, diabète… des maux qui prolifèrent.
Certains hôpitaux avaient un fast food dans leur établissement. Des contrats avec Mac Do ou Burger King leur permettaient de servir des « Big Mac » à leurs patients, comme c’était le cas dans le centre pédiatrique Kosair dans le Kentucky depuis son ouverture en 1986…
Rien que de très culturel en soit. Difficile de concevoir ce type de « dérives » alimentaires en Europe.
Mais la prise de conscience se fait. Tous commencent à se dire que cela n’est pas vraiment en parfaite adéquation avec l’image qu’on attend d’un centre de soins…
Mais alors pourquoi ce soudain revirement ? Que s’est-il passé dans les consciences américaines pour en arriver à troquer l’indétrônable burger contre une vulgaire salade ?


La danse du navet, par Michelle Obama 🙂

Peut-être un effet Michelle Obama, La First Lady, qui a lancé une campagne contre l’obésité qui commence à porter… ses fruits ;).
Ambassadrice de la lutte contre le surpoids, elle a rassemblé autour d’elle diverses ONG et autres institutions publiques (écoles, hôpitaux, etc).

Elle leur a permis de dénoncer les partenariats qui les liaient aux industriels de la malbouffe.
La ville de San Francisco a contraint les chaines de fast food à proposer plus de fruits et moins de sucre dans les menus enfants. Une initiative qui fonctionne. L’obésité des enfants de 2 à 5 ans a reculé de 43% en 10 ans ! (source Les centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies).
2/3 des adultes américains restent encore en surpoids selon l’organisation Trust for America’s Health. Mais on a tout lieu à penser que leur nombre continuera de baisser drastiquement ces prochaines années.