J’optimisme, slogan 2015 de Carrefour

J’optimisme, slogan 2015 de Carrefour

Attention Mesdames et Messieurs, dans un instant, les tympans de nos immortels vont saigner. Tout comme ceux de nos plus modestes comparses tatillons de l’orthographe…

optimisme2Lors d’un communiqué de presse matinal du 1er de l’an, l’enseigne Carrefour nous invente un néologisme ensoleillé : « J’optimisme » !
Un concept séduisant entre optimisme et optimisation.
Honnêtement, on aime bien !
Même si tout cela n’est pas très innovant et reste en droite ligne avec leur précédent slogan : avec Carrefour, je positive !

L’enseigne continue donc à prendre le contre-pied des éternels insatisfaits et du climat ambiant plutôt pessimiste, en nous amenant à penser autrement, ou en regardant le bon côté des choses peut-être ;).
Même si le sous-entendu reste « avec Carrefour », évidemment, cette association de mots présente une connotation positive et une certaine idée du pouvoir du choix, à défaut d’un sentiment d’amélioration du pouvoir d’achat comme le reflète ce sentiment sur l’image prix perçue telle qu’elle est perçue par les Français.
Je suis consommateur, donc j’agis intelligemment. Et j’en suis content.

Au delà de ces quelques préliminaires amoureux, Carrefour s’intéresse à son client et cherche à lui donner la parole pour travailler son image de proximité, de commerçant, d’épicier.
La nouvelle campagne publicitaire, réalisé par Publicis sous forme de micro trottoir, recueille le sentiment de consommateurs français sur j’optimisme. Un avis éminemment positif, cela va sans dire….
Une seconde phase courant 2015 sera engagée durant laquelle l’enseigne ira directement à la rencontre de ses clients dans ses magasins afin de recueillir des avis et témoignages qui permettront d’améliorer leur service client.
Étrangement, le matraquage « prix le plus bas » est en l’occurrence totalement atténué.
Le spot publicitaire laisse en effet davantage la place au critère de qualité, et à l’intelligence du consommateur qui choisirait Carrefour en premier lieu pour ces raisons. L’attractivité des prix étant alors relégué au second plan.

Cette opération n’est pas sans rappeler celle d’Intermarché, La Grande Interview, réalisée en 2014 par la même agence publicitaire Publicis.
Un an après son lancement, le recueil client avait permis la mise en place de 9 projets chez Intermarché, dont celui des fruits et légumes moches.
Un projet somme toute très inspiré de la communication nationale imaginée lors de la journée du gaspillage, en 2013, dont nous avions relayé les images sur Facebook.

Carrefour a donc clairement décidé de s’inscrire dans les traces de ce succès.

Petit clin d’œil en aparté, un des projets du groupement Intermarché, issue de La Grande Interview, est « Le Pacte Prix le plus bas« .
Ce dernier fait référence à une étude d’Opinion Way révélant que 94% des personnes interrogées pensent que ce n’est pas le rôle d’une enseigne de désigner qui est le moins cher.
Intermarché disposerait donc de clients référents qui releveraient eux-mêmes les prix chez la concurrence afin de les comparer à leur Intermarché.
Bon, là, on prêche un peu des non convaincus par le positionnement juge et partie des enseignes
A quelle fréquence sont actualisés ces relevés de prix ? Combien de produits sont relevés ? Les relevés sont-ils réalisés depuis des lecteurs de code-barre ou écrits à la main sur un carnet ? Les consommateurs font-ils cela à leur bon vouloir ou sont-ils incentivés ?
Autant de question auxquelles nous aurons l’occasion de répondre dans un prochain sujet.

En attendant, pour ce début d’année, optimismons !