En France, on fait pas lait malin !

En France, on fait pas lait malin !

Les produits laitiers sont-ils « nos amis pour la vie » ?
Le lait de boisson bénéficie d’une image favorable auprès des consommateurs français. Et pourtant, les ventes reculent. Moins 2.3% en 2011. Pourquoi cette baisse ? 14 % de la collecte de lait, seulement, est dédié au lait de consommation…
Et plus on grandit, moins on consomme, 1/3 de la quantité de lait est consommée par les moins de 18 ans. Hors petit-déjeuner, qui reste le moment privilégié de sa consommation, le consommateur français n’est pas un grand fan du lait à boire.
Seuls le lait bio, + 2,4% en 2012, et le lait UHT demi écrémé,+3,9%, progressent.

Quelle action communication pour relancer la filière et participer du renforcement des os de nos plus petits. Et des plus grands aussi 😉
S’inspirer peut-être des campagnes efficaces lancées au Royaume-Uni, où le lait liquide représente 51% de la consommation de produits laitiers et où 98% des foyers en consomment chaque jour !

Ce nouvelles déclinaisons sont envisagées pour rebooster les ventes : les bios « aromatisés », les « réduits en lactose », les « origine France »…
L’assemblée générale de l’IPLC (Institut Professionnel du Lait de Consommation) et de Syndilait, le Syndicat National des Fabricants de Lait de Consommation, a eu lieu le 2 mai dernier à Paris. L’état des lieux a confirmé cette diminution des ventes du lait de consommation en France.
Elle l’explique par différents facteurs :
– La forte concurrence étrangère venue d’Allemagne et de Belgique. On peut se demander si cela à bien un lien direct avec la diminution de la consommation tout de même…
– Une baisse de la fabrication du lait de boisson en France (- 1.5% en 2011 par rapport à 2010). Est-ce que les deux facteurs ne sont pas mécaniquement liés ?

En ce cas, est-ce que ce sont vraiment là les bonnes raisons ?…

Ne serait-ce pas plutôt l’idée légèrement absurde que le lait, ce serait un peu comme les petits écoliers, c’est que pour les enfants !

  • Pif

    Et moi qui croyait bêtement que le lait de vache était pour les veaux…

  • Il me semble aussi qu’en devenant adulte, on digère moins bien le lait de vache. Donc moins on en boit, moins on le supporte, contrairement au lait de chevre.
    J’avais aussi entendu dire que le calcium contenu dans le lait de vache n’aidait pas vraiment à renforcer les os (surtout chez les personnes agées)…

    J’y connais rien, j’me pose juste des questions 🙂