Après le guide des allégations environnementales national, les allégations santé européennes !

Après le guide des allégations environnementales national, les allégations santé européennes !

Tous les professionnels de l’agroalimentaire les attendaient ! Les voilà enfin ! Après un travail besogneux, la Commission Européenne vient enfin de dévoiler ses 222 allégations santé autorisées.

Appuyés « sur la base d’avis scientifiques solides », celles-si, et seulement celles-ci, auront à présent droit de citer sur les étiquettes, emballages et autres publicités de nos produits alimentaires.

Les industriels ont dorénavant 6 mois pour se mettre en conformité avec cette liste officielle.
Passé ce délai, tout ce qui ne sera pas autorisé (ou à l’examen) sera interdit ;-).

Ceci marque un véritable changement en matière de sécurité alimentaire.
Monique Goyens, directrice du bureau européen des consommateurs, déclare ainsi que « l’autorité de sécurité des denrées alimentaires a refusé 80% des allégations parce qu’elles n’étaient pas fondées. »
L’industrie aurait-elle usé et abusé de la crédulité de consommateurs qui, en voulant manger sain, auraient trop eu confiance en certaines déclarations (d’intention ?).

Une page d’incertitude pourrait donc bien se refermer avec cette fameuse liste, consultable ici !