Le guide indispensable de la consommation responsable

Le guide indispensable de la consommation responsable

Consommation durable et responsableLe conseil national de la consommation vient de publier son « Guide pratique des allégations environnementales » pour nous aider à décrypter ces étiquettes qui nous vantent les vertus du développement durable.

Les « bio », « issu de l’agriculture biologique », « éco-conçu », « écologique »… inondent nos rayons.
Mais qu’est-ce qui se cache vraiment derrière ces appellations ?
Ce guide nous dévoile quelques pans de l’usage du marketing écologique.

On retiendra qu’un produit non agricole et ou non alimentaire ne peut pas être bio.
Par exemple, pour un T-shirt, qui est un produit manufacturé, la marque doit préciser que c’est le coton utilisé pour sa fabrication qui est bio, pas le T-shirt lui-même.

Difficile également de dire d’un produit cosmétique qu’il soit bio. En effet, il est généralement composé de plus de 90% d’eau, qui n’est pas un produit issu de l’agriculture biologique. Il faut donc préciser que le démaquillant est élaboré à base d’eau Florale de Camomille bio. La camomille 😉

Quid également des fameuses opérations « un produit acheté = un arbre planté » ?
L’engagement écologique pris par une entreprise, indépendamment du produit vendu, ne doit pas laisser entendre que le produit possède des qualités environnementales.
L’opération doit de plus déjà être engagée, doit être quantifiable, doit être vérifiable.

A noter également que, si tous les produits d’une même catégorie sont soumis aux mêmes normes et obligations d’éco-conception, la marque ne peut mentionner de tag « éco-conçu » que si elle va au-delà des exigences réglementaires.

Le guide décline également les labels officiels en matière d’environnement.

Des infos utiles et pratiques à consulter ici pour éclairer d’un nouveau jour sa consommation du quotidien !