Légumes 1 - Féculents 0

Légumes 1 – Féculents 0

En 2010, chaque ménage français a acheté en moyenne 83 kg de légumes frais et dépensé 182 euros.
34% de ces légumes sont achetés en hypermarché, 23% en supermarché, 11% en hard discount, 10% sur les marchés et 3% en supérettes.
Une enquête du Credoc montre que 41% d’entre nous les achetons « parce qu’il faut en manger », pas par plaisir !
Trop long à cuisiner, pas de goût, monotone…les légumes n’ont pas la vedette. Les consommateurs français vivent leur consommation comme une obligation.
Les producteurs se demandent alors comment redorer l’image de nos rafraichissants végétaux et bataillent contre l’armée des féculents !

Plusieurs tendances ont vu le jour :

box légumes frais tout préparés

 

•    Le produit tout préparé, lavé, coupé, fin prêt pour la cuisson et pour ainsi faciliter la tâche de la ménagère. C’Zon propose par exemple une gamme de 3 « box repas » à passer au micro-ondes tout simplement. Nous retrouvons ce concept également pour les surgelés. photo paysans sur emballage

 

 

•    La traçabilité du produit est mise en avant. Comme pour la viande, le consommateur peut connaître d’un coup d’œil la provenance de ses légumes. La marque « les Paysans de Rougeline » va jusqu’à imprimer la photo du producteur sur l’emballage.

 

•    Les légumes anciens font un retour en force : rutabaga, topinambour, panais,… et même les « nouvelles » anciennes variétés de tomates rencontrent aujourd’hui un succès étonnant.

 

 

 •    De nouveaux légumes surprenants font leur apparition comme le « citron-caviar »australien, le « champignon-amande » ou le Bimi déjà commercialisé en Europe.

 

 

•    C’est bien connu, tout ce qui est petit est mignon…ou bon : les légumes miniatures  ont de GRANDS jours devant eux !

 

Terminées les corvées d’épluchage et les saveurs fadasses…
Il devient difficile en vérité, avec toutes ces nouvelles tendances, de trouver de « bonnes raisons » de ne plus en convier à nos tables !