Quels sont les freins du commerce équitable

Quels sont les freins du commerce équitable

Voilà quelques années qu’on nous parle de commerce équitable. Mais qu’est ce qui se cache derrière ces deux mots que certains trouvent d’ailleurs fort mal appariés.
Alors on s’en serait douté, c’est une démarche qui repose avant tout sur l’équité.
Mais l’équité, l’éthique, tout cela sonne un peu comme des grands mots, de belles intentions.
Surtout quand on nous dit que le commerce équitable repose sur des valeurs, aïe…, de dialogue, soit, de respect, bien, et de transparence.
J’avoue honnêtement que jusque-là, en ce qui me concerne, je ne vois pas franchement de rupture flagrante.
C’est comme quand les partis politiques nous servent des déclarations d’intentions.
Pour la France, pour les français, plus de ci, moins de ça…
En réalité, ce ne sont pas les objectifs qui diffèrent, ce sont les moyens de les atteindre et la conception qu’on se fait des résultats

http://chart.apis.google.com/chart?chtt=Comparer+un+panier+d%27achats&cht=bvs&chs=500x450&chd=t:7.12,2.7,5.8|6.4,4.9,5.9|5.8,3.8,4.14|6.7,2.7,4.8|4.8,2.4,4.5|5,4.7,4.8|5,1.7,2.4|5,3.4,5.1|4.72,1.9,3.6|4.5,2,3|0,18,18&chco=E67E30,7FDD4C,88421D,79F8F8,A76726,82C46C,91283B,F0C300,AD390E,884DA7,303030&chbh=50,35,20&chdl=The+vert+a+la+menthe|Cafe+moulu+arabica|dosettes+de+cafe|Pate+a+tartiner|Chocolat+au+lait|Riz+Thai|Cacahuetes+salees|Noix+de+cajou|Cookies|Petits+beurre|Frais+de+livraison&chdlp=r|r&chxt=x&chxl=0:|Equitables|MDD|Marques

Panier d'achat équitable online vs MDD & Marque

Entendons-nous bien, ce que je veux dire, c’est que les notions de dialogue, de respect et de transparence sont pour chacun d’entre nous sujets à notre propre degré d’interprétations.

C’est peut-être ce qui explique que la brèche ouverte depuis quelques années par certains précurseurs comme Max Havelaar a du mal à trouver son marché.
En effet, s’il y a 10 ans, nous étions à peine 9% à être au fait de cette démarche, 95% des français savent aujourd’hui ce qu’elle recouvre.

Et pourtant, le panier d’achat moyen reste ridiculement insignifiant, seulement 3,30€.

Quand on sait qu’un ménage français dépense chaque année en moyenne 6000€ pour son poste de consommation courante.

Le café, produit phare du commerce équitable, ne dépasse pas 5% du montant des achats totaux.

Pas besoin de se faire des nœuds au cerveau pour comprendre qu’avec un écart de prix de 10 à 30 % plus chers par rapport à l’offre traditionnelle, le commerce équitable ait du mal à se démocratiser.

Pourtant, l’étude réalisée par consoglobe dont les résultats sont illustrés sur ce graphique démontre clairement que les adeptes de l’achat de courses alimentaires en ligne pourrait bien avoir tout intérêt à l’intégrer dans leur champ des possibles, cela notamment à cause des frais de livraisons facturés par les cybermarchés traditionnels.

Un certain mélange des genres fait également peser le doute sur le niveau d’équité de certaines offres dites équitables.
L’enseigne Leclerc a ainsi mis en place avec Alter eco le laboratoire du commerce équitable qui consiste en audits annuels réalisés auprès d’organisations de producteurs.
Après deux expériences qui s’étaient traduites par des échecs, l’intention louable et pragmatique d’Alter eco était d’atteindre via la grande distribution des niveaux de ventes suffisants pour amortir le coût de la démarche et rémunérer aujourd’hui décemment les producteurs.

Artisans du monde préfère pour sa part demeurer indépendant et dispose d’un réseau de 160 boutiques de distribution en propre. (Source France 5)

Sans vouloir engager de procès d’intention on peut se demander si les grands distributeurs n’appliquent pas les mêmes règles du jeu d’une pression permanente sur les prix des producteurs, qu’ils soient ou non équitables…

Doit-on donc se référer aux puristes qui clament à grands cris que l’on dévoie le commerce équitable ?
Doit-on industrialiser le processus de distribution pour le conduire à un niveau de maturité lui permettant d’atteindre un véritable seuil de rentabilité et d’autosuffisance ?
Doit-on cloisonner l’offre équitable à une élite à plus fort pouvoir d’achat et en limiter l’expansion ?

Quand on sait que la population du monde ne cesse de croître, bien malin qui pourrait se targuer de détenir la vérité.