Allergies et intolérances alimentaires, 1 français sur 3 y est sujet

Allergies et intolérances alimentaires, 1 français sur 3 y est sujet

Quelques chiffres pour dresser un panorama de l’état de l’art 😉

3,4 % de la population française, 2 millions de personnes présentent une allergie alimentaire.
Cette population a doublé ces 5 dernières années.
Près de 7 % des enfants de moins de 15 ans, 80 à 90 % d’enfants sont allergiques seulement jusqu’à l’âge de 3 ans (source Eufic).
Le risque allergique est héréditaire, un enfant ayant deux parents allergiques présente un risque presque 6 fois plus élevé.
30% des français présentent une intolérance alimentaire.
45 % de la population en Europe et aux États-Unis serait atteinte d’une intolérance ou hypersensibilité alimentaire (source British Allergy Foundation)

La différence entre allergie et intolérance ? Trois fois rien !!!
La première peut-être létale, si, si, rien que ça, ou mortelle pour les intimes.
La seconde provoque troubles et gènes et génère des inflammations chroniques selon la dose ingérée.

On pourra noter parmi nos allergènes les plus récurrents le gluten, le lait de vache, les arachides et le lactose. Les intolérances elles se manifestent surtout dans des aliments riches en histamine : les aliments fermentés (choucroute, fromages) le chocolat, le roquefort, les gibiers faisandés, la levure de bière, les aliments fumés, le vin,  les fraises, les tomates, les crustacés, le blanc d’œuf.

Une de mes amies est allergique au gluten et intolérante à la caséine. Je vous dis pas, c’est un bonheur ses courses. Heureusement, elle est passionnée de cuisine et elle a lancé un forum pour échanger des recettes adaptées avec d’autres personnes sujettes aux mêmes types de désagréments. Doit-on parler de désagrément, d’handicap ?
Pour ma part, je trouve que c’est déjà une corvée de faire les courses, si en plus il me fallait éplucher toutes les étiquettes des produits transformés pour savoir lesquels choisir et avoir le plaisir de varier mon alimentation, mon coté épicurien en prendrait un sacré coup…

Bien sûr, certains sites web proposent des produits adaptés comme Parallerg, Allergoora, Valpiform. Certains magasins spécialisés vendent des marques particulières comme Satoriz, Biocoop ou La Vie Claire. Elle m’a même confié aller en Hard discount pour trouver certains produits sans adjuvant, pour éviter la caséine. Mais l’offre en grandes surfaces traditionnelles reste particulièrement balbutiante, notamment chez quelques précurseurs comme Auchan, Carrefour ou Casino avec le lancement de nouvelles gammes «  sans gluten », des produits au lait de soja… (source LSA)

Qui a déjà goûté un yaourt au lait de soja ? Han, non, c’est juste imm… Heu, non, rien ! Mais c’est pas b.., enfin, j’aime pas du tout quoi !!!

Et vous avez remarqué les mentions « peut contenir des traces de.. » ?

Bref, honnêtement, les choses ne sont pas simples aujourd’hui pour le consommateur qui a besoin de porter une attention toute particulière à sa santé et à celle de ses proches.
Sur ce point encore, le bon côté des choses va aider le consommateur à exclure les gluten, arachide et autres fruits à coques, comme tous les allergènes auxquels ils pourra être sensible, de sa liste de courses.